Nguoi viet (kieu)

Un forum destiné aux jeunes générations pour que l'histoire des vietnamiens expatriés ne restent pas dans l'oubli
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enfants de Viêt-Kiêu en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Son Lam



Nombre de messages : 6
Localisation : Herault (France)
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Enfants de Viêt-Kiêu en France   Jeu 6 Avr - 6:07

Bonjour à tous,

Etant marié à une ressortissante vietnamienne depuis 3 ans, nous comptons, évidemment, avoir des enfants Smile.

J'aimerai connaitre la vie actuelle des enfants de viêt-kiêus :

Se sentent-ils intégrés en France ?
Sont-ils victimes de racisme ou de ségrégation ?
S'ils avaient pu choisir, auraient-ils préférés vivre au Vietnam ou en France ?
La double culture est-elle vécue comme une chance ou comme une déchirure ?

Tant de questions que je me pose pour mes futurs enfants Wink....

Merci à tous de m'éclairer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Pour ta réponse...   Jeu 6 Avr - 6:56

je ne peux bien évidemment que t'apporter ma propre expérieunce. Pour ma part, j'habite dans une petite ville ou il n'y a pas vraiment de communauté vietnamienne. je vais essayé de répondre à tes questions dans l'ordre :

1) Je n'ai jamais vraiment cotoyé des vietnamiens, pendant douze années j'ai étudié dans une école privée où j'étais la seule vietnamienne et la seule étrangère !

Mais cela n'a jamais posé de problème, en fait, étant née en France, je n'ai pas eu besoin de m'intégrer même si l'idée de me faire rejeter ou de ne pas avoir d'amis m'a toujours hanté. Mais d'une manière générale, la plupart des Viêt kieu sont en France depuis pas mal d'années (entre 10 et 30 ans grosso modo) donc eux-mêmes sont bien intégrés, donc leurs enfants aussi.


2) Je crois que les enfants de viêt kieu qui naissent en France n'ont pas de problème pour s'intégrer ce qui ne signifie pas pour autant que les problèmes liés à la ségrégation ou au racisme ne soit pas existant. Ce sont malheuseusement des faits qui existent toujours, mais c'est un fait général.

3) pour ce qui est du pays, c'est difficile à répondre : si l'enfant est né en France il va sans doute préférer la vie en france. Je suis allée au Vietnam une fois, en 2000, et je suis encore mélancolique mais je n'y habiterais pas car d'un côté, j'ai l'impression d'avoir des racines en france, et puis la vie me paraît plus simple, déjà l'idée de vivre dans un régime communiste réactionnaire ne me plaît guère. Je vis au Vietnam à travers le souvenir de mes parents et pour l'instant cela me suffit. Dans ma famille, j'ai un cousin qui a vécu au vietnam jusqu'à l'âge de 7 ans, et il ne paraît pas vouloir revenir habiter au Vietnam mais c'est exemple parmi tant d'autres.

4) Quant à la double culture elle est toujours vécue comme une énorme chance qu'il faut savoir exploiter. Peut-être que certaines enfants de viêt kiêu se poseront un jour des questions sur leur double culture (laquelle choisir, est-ce une chance etc) surtout quand ils atteindront l'âge adulte. Les parents doivent être là pour leur apporter leur lumière, c'est important, mais je pense que déjà dans leur éducation, ils auront appris beaucoup de choses.

j'espère que j'ai pu apporter quelques réponses, sinon au besoin faut pas hésiter à redemander !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vietkieu.forumculture.net
Son Lam



Nombre de messages : 6
Localisation : Herault (France)
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: merci   Jeu 6 Avr - 7:14

Merci d'avoir partagé ton expérience. Ce sont de tels témoignages que j'attendait....

Pour ce qui est du choix du pays, je pense que nous lirons des avis divergents au tien : en ce moment, le retour au pays des enfants de viêt-kiêus est un phénoméne en pleine expension (cf l'économie francaise en déliquescence et l'économie vietnamienne en plein boom).

A suivre, donc...


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: re   Jeu 6 Avr - 7:46

oui t'as raison il faut avoir d'autres opinions, par exemple j'ai une amie vietnamienne qui n'a aucune d'aller au Vietnam mais j'ignore la raison.
Chacun son choix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vietkieu.forumculture.net
Juan



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Enfants de Viêt-Kiêu en France   Ven 7 Avr - 3:00

Bonjour à tous,
Bravo à celle ou à celui qui a créé ce site.
Une contribution parmi d’autres pour répondre à Son Lam:
Je suis Viêt kiêu, marié à une française, nous avons 2 enfants et nous vivons dans une petite ville loin de toutes mégalopoles…voilà pour le cadre.
Nos garçons sont totalement intégrés, ils vivent la vie ordinaire des garçons de leurs âges, ont des ami(e)s mais pas Jaunes ni Noirs, vont, qui à la Fac, qui à l’école… L’idée d’aller vivre au Viêt Nam ne les effleure pas…Malgré leur faciès typé-très-dilué, ils se sont fait traiter de sales-chinois à l’école primaire, sans grande importance parce qu’ils étaient costauds et parlaient bien le français et parce qu’ils n’étaient pas seuls…On ne peut pas dire qu’ils aient une double culture…
Il n’y a donc pas de souci à se faire pour les enfants de Viêt kieu/Française.
Pour ma part, je suis arrivé en France à l’âge de 7 ans, je me suis fait traité de sale-chinois…je n’étais ni costaud ni bien entouré et parlais que viêtnamien…Ce déracinement a été si douloureux que pour survivre j’ai occulté toute cette partie de ma vie, c’est pourquoi je n’ai pu transmettre quoi que ce soit de viêtnamien à mes enfants à part mes gènes et mes gênes…
Mais c’était dans un coin de Province où il y avait peu d’étrangers, à une époque ou il n’y pas encore beaucoup de télés, où les gens voyageaient peu, où les mentalités étaient profondément terriennes…Moi-même j’étais peut être très, trop susceptible comme beaucoup de Viêtnamiens du nord. Mais parce que beaucoup d’instituteurs sont profondément humain et que beaucoup de Français le sont également… Parce que Ho Chi Minh a fait ce qu’il a fait… Parce que le Viêt Nam a su se libérer dignement…Parce que le racisme anti-Jaunes n’est pas si fort que çà en France…Parce que le Jaune est relativement discret et débrouillard…
Il n’y a pas de souci à se faire pour les Viêt kiêu enfants.
Une question cependant : Pourquoi il semble y avoir autant de gêne quand 2 Viêtnamiens se rencontrent alors que vu de loin il n’y a pas autant de flottement entre 2 Noirs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: re   Ven 7 Avr - 5:13

Merci pour ton témoignage !

Pour ta question sur la gêne qui prédomine lorsque deux vietnmiens se rencontrent, il s'agit là d'une bonne question. Je me la suis moi-même déjà posée et je n'ai encore pu trouver de réponse.

D'après mon expérience, je ne me suis jamais intéressée de près ou de loin à un vietnamien, alors que mes parents ont souvent imaginé (et cela depuis que je suis petite), que je trouverai un jour un vietnamine à mon goût. Mais ils ont fini par abandonner cette idée eux-aussi. Ayant toujours été entourée de "blancs" je ne me voyais pas aller vers un vietnamien.

Je pense que la gêne (mais ça peut être autre chose) dépend de l'éducation que l'on a reçu, donc de notre état d'esprit. Car il est vrai que l'on voit souvent des couples noirs, arabes, chinois, etc... Alors pourquoi pas nous ? Si on vit dans une ville où il n'existe pas une forte communauté, il est certainement plus difficile de songer à se "ranger" auprès d'un vietnamien (ou d'une vietnamienne).

Bon je sais, je n'ai pas vraiment apporté de réponses, ce ne sont que des hypothèses, à méditer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vietkieu.forumculture.net
Son Lam



Nombre de messages : 6
Localisation : Herault (France)
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re   Ven 7 Avr - 6:58

Bonjour Juan et merci pour ton témoignage qui se montre rassurant quand à la situation de l'intégration des enfants mixtes et/ou 100% vietnamiens en France.

Je crois necessaire toutefois d'apporter ce qui me semble un début d'explication à cette intégration réussie.

En effet, La majorité de cette population dispose de capacité d'apprentissage, de volonté et de pugnacité à progresser, de courage et d'endurance qui n'ont d'égals que leur abnégation et leur gout du travail.
La majorité des vietnamiens sont doués d'un esprit vif, logique et mathématique qui surpasse bien souvent ceux des européens.
De plus, la grande majorité des immigrants viet-kieus disposaient d'une bonne éducation.
Comme le souligne Juan, ils sont discrets (qualité primordiale pour s'intégrer où que ce soit).
De surcroit, d'un point de vue strictement physique, ils sont trés proches de l'européen.

Ce n'est bien sur que la vision d'un blanc sur votre communauté et je m'attends bien sur à des réactions qui me permettront d'affiner mon raisonnement.


Et dans l'avenir, qu'en sera-t-il des relations entre les communautés francaises et vietnamiennes ?

Avec les changements économiques qui s'opérent, le fantastique boom de cette Asie jeune avec son taux de croissance exponentiel comparé à une Europe vieillissante et en pleine déliquescence, les choses risquent de changer, non ?

La télévision, bombarde déja la population vietnamienne et chinoise la couvre de tout les maux :
.En France : restaurants à l'hygiène douteuse.
.Sur place : grippe aviaire, délocalisation, etc...



Pour ce qui est de la gêne lors de la rencontre de deux vietnamiens, par qui sens-tu, Juan, qu'elle est exprimée ?
Par les vietnamiens eux-mêmes ?
Par les blancs qui les entoure ?

Merci de m'éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juan



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Enfants de Viêt-Kiêu en France   Sam 8 Avr - 1:25

Bonjour à tous,
L’essor économique de la Chine fait des envieux, la focalisation de l’attention du public est donc sur les asiatiques. Sont-elles si douces que çà ces chaussettes chinoises? …Mais cela est vrai également sur les infirmières Espagnoles, très douces… les plombiers Polonais, très durs (au travail)…La recrudescence de certaines religions fait qu’on parle tous les jours des Islamistes…et des Juifs.
Tout cela n’est pas nouveau ; au temps où la télé ne faisait pas la loi, c’était localisé ; humeurs anti Ritals par ici, anti espagnols par là, anti Polaks plus haut…Ces anciennes humeurs ont cédé la place à d’autres…La société Française est fondamentalement multi ethniques, elle intègre les particularismes qui veulent bien se fondre dans le paysage. Je pense que les Asiatiques vivent avec cet esprit, on leur a trop inculqué l’effacement de soi devant la masse des autres. Il semblerait qu’il en va autrement des Arabes, leur exubérance, leur parler-fort…Au fond de moi, je me demande s’il est normal d’imposer quelque chose quand on n’est pas chez soi(le chez soi n’est possible qu’après plusieurs générations), sous prétexte d’aliénation de soi.
Je persiste, je suis assez confiant dans l’intégration des enfants des Viêts. Je n’ai pas dit qu’il n’y ait pas des problèmes particuliers, par exemple, pour ma part, mon beau-père n’a pas consenti à mon mariage avec sa fille, sous prétexte justement qu’il ne voulait pas que ses petits enfants soient rejetés. Je n’ai donc pas pu m’intégrer au moins dans un petit coin de France.

Quant à la gêne lors des rencontres entre Asiatiques, ce que je voulais soulever, c’est le ressenti des Asiatiques au fond d’eux lors d’une rencontre au coin d’une rue, je laisse de côté le problème autrement plus complexe de la rencontre de 2 personnes de sexe opposé. Mais c’est sans doute l’objet d’un autre post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danh



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Enfants de Viêt-Kiêu en France   Lun 10 Avr - 16:42

Je ne suis pas à proprement parlé un enfant de Viet kieu - je suis arrivé en 71 et j'ai plus de 50 ans. J'espère que mon témoignage peut aider les enfants de Viet kieu.
Sur la double culture: il faut avoir une attitude très pragmatique, lorsqu'on est dans un environnement français il faut se comporter comme un français avec les valeurs de la culture française sinon on sera rejeté. Il n'y a aucune honte à se comporter comme un français dans un environnement français on ne trahit ni ne renie rien du tout !! et évidemment lorsque qu'on est dans un environnement vietnamien il faut se comporter en vietnamien. Il faut dire que sur ce dernier point mes enfants ont quelques difficultés. Ils maitrisent moins bien la culture vietnamienne que la culture française - mais les vietnamiens sont très compréhensibles et ils sont toujours pardonnés. Le piège à éviter mettre en opposition les deux cultures ça ne sert qu'à se sentir mal.
Sur les réactions racistes: personnellement un magrébin m'a traité une seule fois de chinetoque. J'éprouve plus de pitié pour lui que de la colère. Je ne pense pas que mes enfants subissent ce genre de comportements. En tout cas il faut garder son calme, ne pas répondre (surtout de manière agressive) avec le temps ça va s'arranger (sauf avec les c**s mais il suffit de ne pas les fréquenter). Quant au gêne qu'éprouvent des fois deux vietnamiens qui se rencontrent, il est dû au fait qu'on ne sait pas s'il faut se comporter comme un français ou comme un vietnamien (ce n'est pas parce que quelqu'un a le physique vietnamien qu'il a la culture et peut se comporter comme tel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Enfants de Viêt-Kiêu en France   Mar 11 Avr - 4:25

Je suis d'accord avec Danh pour la dernière phrase. Il est vrai que lorsque je me retrouve nez à nez avec un autre vietnamien je ne sais pas trop comment réagir, surtout si c'est un adulte. Entre jeunes ça va encore, en général on communique automatiquement en français, on ne se pose pas la question, mais avec une personne d'âge mûr, c'est plus difficile. En général, je réponds en vietnamien mais souvent ces personnes parlent une langue qui mélange le français et le vietnamien alors à la fin je me mets carrément à parler français lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vietkieu.forumculture.net
Thann



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Enfants de Viêt-Kiêu en France   Mar 6 Jan - 13:53

chuc mung nam moi

Bonsoirs, bon je m'appelle Thann j'ai 16 ans...
Bref je trouve que pour un enfant d'immigrer quelque soit l'origine il faut garder sa culture. Au lycée mes camarades de classes me rejettes pas au contraire il s'intéressent sur mes origines et ma cultures... Dans mon bahu nous sommes pas mal d'asiatique dont plusieurs vietnamien quand on est ensemble nous essayons de parler vietnamien le plus souvent que possible, par ce que sa nous apprend du vocabulaire et ces assez drôle par ce que les autres ne comprennent rien ^^. Je suis dans un lycée un peu chaud dans paris et jamais on ma traiter de chintok je ne sais pas quoi... Au début je penser que j'était l'un des seul de mon age a regarder des "phim viet" ou écouter de la vietpop mais j'ai découvert que tous les viet de mon age font la meme chose...

ps: dsl pour l'orthographe - -'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfants de Viêt-Kiêu en France   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfants de Viêt-Kiêu en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Les enfants malades à la garderie
» spectacles enfants sur région Lyonnaise
» Urgent - Cherche enfants Italiens 10/12 ans pour Voix Off
» [Anomalie notée] Trier moi mes petits enfants !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nguoi viet (kieu) :: Vietnam d'hier, Vietnam d'aujourd'hui :: Enfants de Viêt kiêu/Con dân viêt kiệu-
Sauter vers: